Le guide de votre bien-être à domicile

Déshydrateur

Actualités

Champignons : une cueillette sans risques

La saison des champignons a débuté et les amateurs de cueillette ont encore jusqu’au 15 novembre pour remplir les paniers et concocter de délicieux plats. Et parce que toutes les variétés de champignon ne sont pas toujours comestibles, voici quelques conseils pour mieux maîtriser ce domaine de la mycologie.

La législation wallonne

Parmi les bases de la cueillette, il faut rappeler que l’autorisation du propriétaire est indispensable en forêt privée. Pour les forêts publiques, la Région Wallonne n’impose pas d’autorisation particulière mais il vaut mieux respecter quelques principes : toujours récolter les champignons entre le lever et le coucher du soleil, une personne ne doit pas excéder 10 litres de champignon, l’autorisation n’est pas valable en période de chasse et elle ne permet pas l’utilisation d’un véhicule à moteur tout au long des chemins forestiers.

Outre ces mesures, chaque ramasseur de champignons est libre d’appliquer ses propres règles : ne manger que de faibles portions de champignons, respecter les lieux de cueillette pour veiller au développement futur, éviter la cueillette massive et appliquer les mesures indiquées sur les panneaux de type « interdiction de ramasser des champignons ».

Quelques règles de base pour la cueillette proprement dite :

Toujours faire la récolte au petit matin et les ranger dans des paniers à fond plat pour les permettre de respirer sans s’écraser entre eux.

Un panier différent pour chaque espèce pour limiter les risques de contamination des champignons comestibles et toxiques. Pour les variétés méconnues, il vaut mieux demander l’avis des mycologues et des pharmaciens avant de les consommer.

Eviter les sacs en plastiques qui provoquent la fermentation des champignons et les rendre inconsommables.

Ne jamais arracher à la racine mais couper les champignons à la base pour activer la repousse.

Le brossage à sec avec une brosse spéciale ou un pinceau suffit à nettoyer le champignon.

En guise de méthode de conservation, vous pouvez utiliser le blanchiment dans l’eau salée, la mise en bocaux ou le passage au déshydrateur pour un maximum de temps de conservation.